D'emblée on est saisi par Fred Parker, un univers de frissons et d’étrangeté, parsemé de réalisme poétique.
- LE MONDE - 

Des épopées mises en musique par le

génial Parker comme autant de saynètes d'un cinéma surréaliste. 

- LE PARISIEN - 

Des musiques comme bijoux de beauté indécente à l’écriture somptueuse.

- LE PROGRES -

Des chansons remarquablement

orchestrées en studio.

- RFI MUSIQUE -

Le jeu impeccable des acteurs est en effet rehaussé, magnifié par des compositions originales entêtantes et fougueuses,  un Fred Parker au sommet de son art. 

- LES TROIS COUPS -

Nous croyons discerner quelques zébrures de Debussy ou de Satie, mais il s’agit de compositions sur mesure de Fred Parker. 

- THEATRE AU VENT  -

Compositeur vibratoirement inspiré.

- LA MARSEILLAISE -